Archives de Tag: numérisation

Emprunter une liseuse numérique dans les médiathèques!

test liseuse AFFICHE © Département Seine-Saint-Denis

Le mieux c’est de l’essayer dans les départements de Seine-Saint-Denis et Midi-Pyrénées.

> Du 6 mars au 3 novembre 2012 : c’est une initiative du département de la Seine-Saint-Denis et du MOTIf (Observatoire du Livre et de l’Écrit en Île-de-France). Et c’est dans les médiathèques d’Aulnay-sous-Bois, Bagnolet, Noisy-le-Grand, Rosny-sous-Bois. Voici donc les 4 lieux pour découvrir une lecture autrement.

Les usagers y trouverons : nouveautés littéraires, romans français et étrangers, polars, fantasy, guides pratiques, prix littéraires, grands classiques, mangas, BD, pour petits et grands!

Les bibliothécaires, pour qui ces supports représentent également de nouvelles compétences à acquérir et du temps à consacrer à l’information des lecteurs, seront amenés à organiser démos et animations autour de ce prêt expérimental.

Pourquoi ne pas en faire autant dans toutes les BM? Attirer l’attention de tous les lecteurs par les écrans nouvelle technologie à encre numérique est un projet qui s’inscrit ici dans le cadre d’une étude sur les nouvelles pratiques de lecture.

> Du 2 juin et jusqu’au 2 juin 2013, le Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées va organiser une vaste expérimentation de prêts de lecteurs ebook et de tablettes dans les bibliothèques de la région.

Le mieux, c’est d’essayer pour se faire une idée!

Plus d’info : sur le site du département de Seine-saint-Denis et le site ActuaLitté

Numérisation des oeuvres indisponibles du XXème siècle

Le parlement a adopté un projet de loi le 22 février 2012 sur l’autorisation d’exploitation numérique des livres du XXème siècle non édités, indisponibles dans les librairies et pas encore tombés dans le domaine public.
La Bibliothèque nationale de France (BnF) devra établir une liste d’œuvres, cela concernerait entre 500 000 et 700 000 ouvrages.
L’exploitation des fichiers stockés par la Bnf dans une base de données, sera assurée par une « Société de perception et de répartition des droits » (SPRD), gérée à parité par les auteurs et éditeurs avec partage des revenus collectées entre éditeurs et auteurs. La numérisation sera effectuée par la BnF.
Les œuvres dites orphelines (sans ayants droits et pas retrouvés après dix ans) seront exploitées gratuitement par les bibliothèques publiques.
Cette nouvelle loi prévoit, à titre dérogatoire, d’utiliser les bénéfices perçus de l’exploitation de ces livres pour investir dans la promotion de l’aide à la création, la promotion de l’écriture et de la lecture publique par les bibliothèques.
Pour en savoir plus