Initiatives « démocratiques »

Des initiatives menées par des bibliothécaires vers les publics dits invisibles

Mieux connaître la population, mieux lui faire connaître l’offre de la bibliothèque

La bibliothèque de Saint-Herblain en Loire Atlantique réalise depuis plusieurs années des tournées quotidiennes pour aller à la rencontre des publics. Une bibliothécaire et une médiatrice socio-culturelle font chaque jour leur tournée, précédée d’une campagne d’affichettes ou de courriers annonçant leur venue. Les « visiteurs de la lecture » se présentent à chaque porte, proposent un prêt parmi une sélection de documents préparée par la bibliothécaire, sans inscription, gratuit et immédiatement renouvelable deux fois sur rendez-vous.

15% des foyers rencontrés acceptent le prêt et 6% procèdent à une inscription suite à la rencontre. De fait, les retombées les plus intéressantes de ce service sont indirectes et concernent les relations entre usagers et bibliothécaires.

Yves AUBIN, directeur de la bibliothèque : « Notre démarche est une manière de réintroduire la bibliothèque dans l’espace public. Cette opération s’inspire des services traditionnels portage à domicile mais, elle s’adresse à tous les habitants et non aux personnes empêchées. Nous allons à la rencontre de ces populations invisibles, qui n’entrent dans aucune catégorie particulière et sont rarement prises en compte par les institutions ».

De la médiathèque à la boulangerie

Comment distribuer des livres à un public qui se refuse à fréquenter la médiathèque ?

Les responsables de la médiathèque de Lomme (proche banlieue de Lille) ont trouvé une réponse originale : déposer des paniers de livres chez les commerçants. Une dizaine ont été retenus, dans cinq quartiers de la ville. Médecins, boulanger, fleuriste, primeur, cafetier se sont pris au jeu de ce bookcrossing. Aucune obligation d’inscription, chacun puise dans le panier avec la seule contrainte de rapporter le livre après lecture. Ce sont les ouvrages du désherbage qui sont utilisés et connaissent une deuxième vie.

Tous les chemins mènent aux livres

En octobre 2010, Rennes inaugurait une offre de lecture publique alternative et controversée en transformant deux bibliothèque de quartier en lieux d’accueil et d’animation.

Marie BEDEL, directrice des réseaux des BM de Rennes :  » Nous avons eu envie d’inventer une offre de lecture publique différente, moins formatée, partant du  constat qu’une grande partie des gens sont encore intimidés par les bibliothèques et que les bibliothécaires ne sont pas les seuls à avoir une approche intéressante de la lecture. « 

Ces nouveaux lieux mettent l’accent sur l’accueil, l’animation autour du livre et sur les partenariats avec les acteurs locaux. Le prêt est gratuit et se fait sans formalités.

Si vous souhaitez aller plus loin :

Le cercle de lecture invisible : Le bookcrossing et les bibliothèques, Aurélie Godfroy, Albane  Lejeune, Bulletin des Bibliothèques de France, 5 : Économie et droit de l’information, enssib 2006.

Le mémoire de Raphaële Gilbert « Services innovants en bibliothèque : construire de nouvelles relations avec les usagers » : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-4819

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s